Benoît Poelvoorde , phrase de légende , réplique , culte , citation, humour

C'est Arrivé Prés de Chez Vous

Benoît Poelvoorde:
  Tu m'avais pas vu, tu m'avais pas vu... Qu'est-ce que tu crois que je fais avec mon bras en l'air? La circulation ?!  

Benoît Poelvoorde:
  Tour à tour finaud, tour à tour polisson, tour à tour gangster, mais tour à tour généreux. Quelque soit le montant que tu me demanderas Rémi, toujours, je dis bien toujours, Benoît y pourvoira. 

Benoît Poelvoorde:
  Tu ne te permets juste rien du tout. Tu vas d’abord me soigner cette mauvaise peau et ensuite tu te permets, ok ? 

Benoit Poelvoorde:
  C'est terrible comme tu as mauvaise haleine, toi Rémy... Tu devrais faire attention, près du nez des gens car c'est désagréable au possible ! 

Benoît Poelvoorde:
  Allez viens gamin ! C'était pour rire gamin ! Tu vois j'aime pas les enfants j'ai pas l'habitude. 

Benoît Poelvoorde:
  C'est la guerre Jérôme, c'est eux ou c'est toi, c'est manger ou être mangé, eat or to be eat ! That's the question ! 

Benoît Poelvoorde:
  Tu te rends compte que ce gosse n'a même pas 18 ans et qu'il est déjà bâti comme un mulet. 

Benoît Poelvoorde:
  Une larme de gin, une larme. Une rivière de tonic... Et ensuite la p’tite victime, composée d'une petite olive, d’un petit morceau d’sucre et d’un petit bout de ficelle. Et nous avons : Le Petit Grégory. 

Benoît Poelvoorde:
  Un petit quidam, ça ne fait pas de vague... Tu tues une baleine, t’auras les écolos, t’auras Greenpeace, t’auras le commandant Cousteau sur le dos ! Mais décime un banc de sardines, j’aime autant te dire qu’on t’aidera à les mettre en boîte ! 

Benoît Poelvoorde:
  ET MAMIE TROMBLON ? ELLE S’EST DÉJÀ FAIT TROMBLONNER MAMIE TROMBLON ? [La grand-mère fait une crise cardiaque]. Là, tu vois, c’est différent, j’ai remarqué ces médicaments pour le cœur. Alors je lui ai foutu une trouille bleu ... même pas besoin de tirer... 

Benoit Poelvoorde:
  Tu tues une baleine, t'auras les écolos, t'auras Greenpeace, t'auras le commandant Cousteau sur le dos ! Mais décime un banc de sardines, j'aime autant te dire qu'on t'aidera à les mettre en boîte ! 

Benoît Poelvoorde:
  Qu’est-ce t’attends, peau d’couille ? Le ressac ! 

Benoît Poelvoorde:
  ça doit être les moules qui sont avariées. 

Benoit Poelvoorde:
  Des vieux pauvres, j'en connais pas. Avares, oui hein ! Mais pauvres, non. 

Benoit Poelvoorde:
  Si t'es pas jolie, tâche au moins d'être polie hein ! 

Benoit Poelvoorde:
  Un veilleur de nuit noir, ça si c'est pas un coup dans le dos, c'est dégoûtant ! 

Benoit Poelvoorde:
  Tu vois Rémy, dès que je suis entré, j'ai tout de suite remarqué la boite de Sédocar... Médicament pour les cardiaques ! Tu économises une balle, et en plus c'est propre. 

Benoît Poelvoorde:
  Pigeon, oiseau à la grise robe, à mon regard tu te dérobes... 

Benoit Poelvoorde :
  Tu vois généralement en début de mois je me paie un petit facteur... Je me lève le matin... Et je prends ma matinée pour récolter les pensions, ce qui me permet, par la même occasion, de repérer les vieux qui ont de l’argent... J’évite par-dessus tout, les jeunes couples qui commencent, tout ça, ça pue la pauvreté... C’est désagréable... 

Le Serveur:
  Je crains qu’aujourd’hui le choix de monsieur ne soit pas des plus judicieux... Si je peux juste me permettre.. 

Poster Votre Réplique

Un inconnu, un personnage de serie, un acteur ou homme politique ....


mots clefs : film, série, citation, réplique, humour, phrase de légende.